Prix de pose d’un parquet

Le parquet constitue un revêtement de sol chaleureux et intemporel qui séduit à la fois dans les intérieurs classiques et modernes. Vous trouverez sur le marché différents types de parquets. Si vous souhaitez embellir le sol de votre habitation par la mise en place dudit revêtement, vous devez non seulement vous informer sur les avantages des diverses variantes de parquets, mais également sur les coûts de chacune d’entre elles. Découvrez dans cet article le prix de pose (achat et main d’œuvre) d’un parquet.

photo d'un parquet avec question sur son tarif

Combien coûte la pose d’un parquet ?

De manière générale, le prix de pose (achat et installation) moyen d’un parquet correspond à 78 €/m², avec une fourchette située entre 30 € et 190 €/m². Nous allons développer dans la suite de cet article le tarif de pose de ce revêtement de sol selon le type. Sachez par ailleurs que le coût de votre projet de parquet dépend essentiellement de la catégorie de parquet choisie et de la surface à parqueter.

Toutefois, vous devez tenir compte d’autres paramètres pour bien définir votre budget. Il s’agit surtout de l’essence de bois, du style et du format des lames, de la résistance du produit, de la technique de pose et de la finition. Lors de l’estimation du budget nécessaire à la réalisation de votre projet, n’oubliez pas non plus de prévoir une quantité de matériaux 10 % supérieure à celle calculée.

Prix de pose d’un parquet selon le type

Il existe trois types de parquets : le parquet massif, le parquet stratifié et le parquet flottant ou contrecollé. Comme nous le disions un peu plus haut, la variante de parquet influence énormément le coût de votre projet.

Prix de pose d’un parquet massif

Le tarif d’un parquet massif tourne autour de 55 € et 190 €/m², pose comprise. Si vous ne voulez pas solliciter les services d’un professionnel en la matière, vous devez prévoir au moins 30 €/m² pour acheter un parquet massif. Composé de bois d’une seule et même essence, ce type de parquet parait traditionnel et solide. Comparé au stratifié ou au flottant, ce parquet coûte plus cher.

Le parquet massif semble onéreux parce qu’il peut être rénové à maintes reprises et dure plus longtemps. Vous trouverez dans le commerce, différentes épaisseurs dudit parquet : 10 mmm, 14 mm, 20 mm, etc. Ces dernières définissent la largeur des lames. Si vous souhaitez disposer d’un revêtement de sol original, vous pouvez opter pour un parquet massif sur mesure dont les dimensions ont été choisies par vous-même. Cela doit s’effectuer toutefois dans la limite des règles en la matière. D’un autre côté, sachez que cette variante de parquet renferme de très bonnes propriétés isolantes qui dépassent largement celles des deux autres types de parquets.

Prix de pose d’un parquet stratifié

Le coût de pose (achat et main d’œuvre) d’un parquet stratifié oscille de 30 € à 85 €/m². Si vous ne souhaitez pas contacter un professionnel pour la mise en place de votre parquet stratifié, vous devez débourser entre 10 € et 50 €/m² pour acquérir un parquet du genre. À proprement parler, le parquet stratifié ne représente pas un parquet. En effet, ce produit ne comprend pas de bois, mais il renferme un support composé des éléments ci-après :

  • Des fibres de bois ;
  • Une couche d’usure en résine qui garantit la protection du décor et confère sa résistance au parquet ;
  • Une couche décorative qui imite d’autres matériaux ;
  • Un contre-balancement qui stabilise le parquet une fois posé.

Le parquet stratifié propose des tarifs très abordables. Cependant, il dure moins qu’un parquet massif ou flottant. L’installation de ce dernier parait facile et rapide, et son entretien se révèle plus simple.

Prix de pose d’un parquet flottant ou contrecollé

Le prix de pose d’un parquet contrecollé se situe entre 40 € et 155 €/m², y compris le coût d’achat du matériau. Si vous ne voulez pas considérer la mise en place, sachez que le tarif d’un parquet flottant va de 20 € à 120 €/m². Le présent revêtement de sol comprend trois couches à savoir :

  • La couche d’usure ou le parement : l’épaisseur de cette couche située sur le dessus de la lame doit avoisiner 2,5 mm pour que le parquet contrecollé représente un parquet ;
  • L’âme : se trouvant en bois moins noble ou en panneau industriel, cette couche donne au parquet sa stabilité ;
  • La feuille de contre-balancement : c’est une couche inférieure composée de contreplaqué, de fibres, de bois déroulé et d’aggloméré. Cette dernière permet de contrecarrer le mouvement des lames de parquet.

La mise en place du parquet flottant s’avère rapide et facile. Si vous aimez bricoler, vous pouvez aisément poser ce revêtement de sol. Comme le parquet massif, ledit parquet peut être rénové. Toutefois, le nombre de rénovations dans ce cas semble limité par l’épaisseur du parement. À noter que le parquet contrecollé constitue une solution intermédiaire et que la qualité et l’essence choisies influencent son prix.

photo d'un parquet installé dans un salon

Prix de pose d’un parquet selon les essences

En France, le chêne représente l’essence la plus employée pour fabriquer du parquet. Cependant, beaucoup d’autres essences peuvent s’utiliser pour réaliser vos parquets massifs ou flottants. Vous effectuerez votre choix en tenant compte de vos besoins, mais aussi de l’usage. Découvrez ci-dessous le prix de pose (achat et main d’œuvre) d’un parquet selon les essences :

  • Le tarif de pose d’un parquet en chêne va de 55 € à 140 €/m² dans sa version massive et de 47 € à 110 €/m² dans sa version contrecollée ;
  • Le coût de pose d’un parquet en hêtre tourne autour de 60 € et 140 €/m² pour du parquet massif et de 50 € et 110 €/m² pour du parquet flottant ;
  • Le prix de pose d’un parquet en érable varie entre 60 € et 145 €/m² pour du parquet massif et entre 50 € et 115 €/m² pour du parquet contrecollé ;
  • Le tarif de pose d’un parquet en iroko oscille de 70 € à 115 €/m² dans sa version massive et de 60 € à 90 €/m² dans sa forme flottante ;
  • Le coût de pose d’un parquet en teck se situe entre 80 € et 185 €/m² pour du parquet massif et entre 70 € et 155 €/m² pour du parquet contrecollé ;
  • Le prix de pose d’un parquet en ipé massif va de 75 € à 120 €/m² et celui d’installation d’un parquet en ipé contrecollé varie entre 65 € et 95 €/m² ;
  • Le tarif de pose d’un parquet en frêne oscille de 55 € à 150 €/m² pour du parquet massif et de 47 € à 120 €/m² pour du parquet flottant ;
  • Le coût de pose d’un parquet en merbau s’élève de 105 € à 140 €/m² pour du massif et de 92 € à 110 €/m² pour du contrecollé ;
  • Le prix de pose d’un parquet en wengé varie de 75 € à 190 €/m² pour du parquet massif et de 65 € à 155 €/m² pour du parquet flottant.

Quelles sont les techniques de pose de parquet ?

Trois techniques s’utilisent généralement pour poser les parquets. Nous vous présentons ici chacune d’elles ainsi que leurs spécificités.

La pose flottante

Ce type de mise en place de parquet s’emploie uniquement pour les parquets contrecollés et stratifiés. Cette technique de pose consiste à verrouiller les lames entre elles sans utiliser des clous ou de la colle. Idéale pour une installation rapide et facile, la pose flottante semble abordable pour les bricoleurs.

La pose collée

Cette méthode de pose concerne les parquets contrecollés et les parquets massifs dont l’épaisseur va de 10 à 20 mm. Pour employer cette technique de mise en place de ce type de revêtement de sol, vous devez coller le parquet sur un support plan.

Vous pouvez effectuer cette opération en utilisant une spatule crantée (pose collée en plein) ou un pistolet à colle (pose collée au cordon). Cette forme d’installation des parquets s’avère rapide et ne nécessite pas de lambourdage.

La pose clouée

La pose clouée concerne les parquets massifs de toutes épaisseurs. Elle s’utilise rarement pour la mise en place des parquets flottants. Pour réaliser ce type de pose, vous devez clouer les lames de parquet perpendiculairement aux solives et lambourdes. Afin de profiter pleinement de cette technique de pose, optez pour des lames de parquet massif ou contrecollé qui mesurent au moins 20 mm.

La pose clouée exige l’intervention d’un professionnel, puisqu’elle se révèle technique. À part cela, cette méthode d’installation des parquets implique des travaux plus complexes et longs. Cependant, elle garantit une meilleure durée de vie des parquets et offre une très bonne isolation.

Comment obtenir des devis pour son parquet ?

Pour connaitre avec précision le prix de votre parquet, vous devez le faire chiffrer par un artisan compétent dans le domaine. Nous vous recommandons de demander plusieurs devis afin de comparer les coûts et sélectionner le professionnel qui correspond à vos besoins et attentes. Vous pouvez pour cela utiliser notre service gratuit de mise en relation.

La concrétisation d’un projet du genre demande du temps, la compétence d’un expert en la matière et de l’énergie. Pour jouir d’une excellente mise en place de parquets, vous gagnerez beaucoup à faire appel à un parqueteur ou un menuisier. Sur un autre plan, avant d’acheter ce type de revêtement de sol, renseignez-vous sur les diverses marques de parquet, qu’il soit massif, stratifié, flottant ou contrecollé.

A lire également dans la rubrique Parquet :
  • Avantages et inconvénients des parquets stratifiés
  • Parquet en bambou : prix, avantages et inconvénients
  • Les facteurs qui influent sur le prix du parquet au m²
  • Visuel Parquet
    Prix de pose d’un parquet en 2022 ▷ Consultez notre guide des pour chiffrer vos futurs projets.