Le guide de l’assurance habitation

Bien qu'elle ne soit pas une nécessité légale en France, l'assurance est néanmoins un investissement important et fortement recommandé pour les propriétaires. Malheureusement, à notre époque, on ne peut jamais prendre trop de précautions contre les menaces de cambriolage et d'effraction. C'est en partie ce contre quoi protège l'assurance habitation : une couverture financière est fournie par votre contrat si votre maison est cambriolée et vos biens personnels volés.

En outre, certaines polices prévoient également une couverture financière pour les dommages causés à la structure de votre maison par une catastrophe naturelle ou un cambriolage. Dans certains cas, la responsabilité civile est également couverte, au cas où une personne serait blessée sur votre propriété et souhaiterait intenter une action en justice en conséquence.

guide pratique de l'Assurance habitation
 
Découvrez dans cet article toutes les informations utiles pour bien choisir votre assurance habitation en 2022 :

L'assurance habitation : qu'est-ce que c'est exactement ?

L'assurance habitation a pour but de fournir une aide financière au cas où votre maison et son contenu seraient endommagés ou volés à la suite d'une catastrophe naturelle ou d'un cambriolage. Les factures financières résultant de tels événements peuvent être catastrophiques.

Il n'est pas légalement nécessaire de souscrire un contrat d'assurance habitation en France mais c'est toujours un bon investissement. Certaines éventualités sont couvertes par la plupart des contrats :

  • Le vol d'effets personnels dans votre maison.
  • Les dommages causés à la structure de votre maison par un incident imprévu, tel qu'un orage.
  • La responsabilité civile, qui vous protège en cas de blessure sur votre propriété.
  • Si l'un de vos biens est volé sur votre personne alors que vous n'êtes pas chez vous, vous pourrez peut-être présenter une demande d'indemnisation.

Si vous êtes propriétaire, certains fournisseurs de prêts hypothécaires insistent pour que vous souscriviez un contrat assurance habitation. Cela permet de s'assurer que vous êtes en mesure de faire face au coût de tout dommage causé à votre maison. Il convient toutefois de noter que vous n'êtes généralement pas obligé de souscrire une police auprès du prêteur hypothécaire ; vous devez plutôt faire le tour du marché et essayer de trouver le contrat qui vous convient.

Comme pour toute police de ce type, les termes et conditions sont cruciaux, et doivent être étudiés attentivement avant de finaliser un accord de maison. Bien que ces contrats visent à vous protéger financièrement de tout dommage causé à votre maison, vous n'avez généralement droit à une indemnisation que si la cause du dommage était imprévue. Par exemple, si vous vivez dans une zone inondable, l'assureur considérera qu'il est probable que votre maison sera inondée à un moment ou à un autre, et il pourra donc refuser de vous couvrir pour cette éventualité.

Il est également important de prendre soin de votre maison. Par exemple, si vous vous absentez pendant une période de froid et que vos conduites d'eau gèlent et éclatent, ou que votre toit commence à fuir, la plupart des assureurs considéreront que vous êtes responsable de l'incident et refuseront de vous couvrir.

Que vous soyez propriétaire ou même locataire, une contrat d'assurance sera toujours un bon investissement pour vous protéger contre les factures écrasantes qui peuvent résulter d'un cambriolage ou d'une catastrophe naturelle. Une police adaptée est un petit prix à payer pour la garantie de la tranquillité d'esprit et de la sécurité de votre maison à l'avenir.

cambrioleur en train de voler un ordinateur portable

Quels risques sont couverts par une assurance habitation ?

L'assurance habitation comprend la couverture des bâtiments, qui vise à couvrir le coût des dommages causés à la structure et aux équipements de votre maison. Elle se distingue de la couverture du mobilier car votre propriété a généralement une valeur beaucoup plus élevée que le contenu de votre maison.

Lorsque de la souscription, il est important d'obtenir un niveau de couverture suffisant pour couvrir le coût total de reconstruction de la propriété que vous habitez (en imaginant la pire hypothèse). Il ne faut pas confondre ce coût avec la valeur marchande de votre appartement ou maison : le coût de reconstruction du bien peut parfois être très différent du coût de la maison si elle était mise en vente sur le marché.

Les compagnies d'assurances devraient être en mesure de vous aider à calculer le coût de reconstruction de votre maison. Elles peuvent vous donner une estimation et ainsi vous permettre de choisir le bon niveau de couverture.

Toutefois, si votre propriété est un bâtiment classé ou tout autre type de bien de grande valeur, il est conseillé d'obtenir l'aide d'un professionnel pour évaluer le coût de reconstruction.

La couverture offerte par votre contrat d'assurance habitation doit suivre l'inflation ; c'est pourquoi la plupart des polices sont indexées sur l'inflation, ce qui signifie qu'elles augmentent chaque année. Votre contrat doit néanmoins être revu tous les deux ou trois ans, car la couverture fournie peut ne pas être suffisante pour vos besoins actuels, surtout si l'on tient compte de la probabilité de fluctuation des prix des maisons et des terrains.

La couverture des bâtiments est tout aussi importante que la couverture du mobilier. Les établissements de crédit en font souvent une condition préalable à l'octroi d'un prêt hypothécaire et, en outre, le coût des réparations de la maison à la suite de dommages graves et inattendus peut être écrasant.

Même si votre prêteur essaie de vous vendre son propre contrat d'assurance habitation, vous n'êtes pas légalement obligé d'acheter votre prêt hypothécaire et votre assurance des bâtiments auprès de la même compagnie. Cela vous donne une certaine souplesse pour explorer le marché et trouver un taux compétitif qui vous convienne. Dans tous les cas, assurez-vous que vous avez obtenu une couverture adéquate dès l'instant où vous devenez responsable de la propriété (ce qui peut être le cas avant même que vous n'emménagiez).

L'assurance du capital mobilier de la maison

Cette couverture est conçue pour couvrir presque tout ce que vous possédez et qui peut être retiré de votre maison. Il peut s'agir de meubles, d'articles d'ameublement, d'équipements de cuisine, d'autres articles ménagers, de téléviseurs, d'équipements informatiques et audio, de vidéos, de vêtements, d'articles personnels, voire d'aliments et de boissons surgelés. Les biens de valeur tels que les bijoux et les tableaux peuvent également être assurés.

La plupart des contrats d'assurance du contenu couvrent la perte ou l'endommagement de vos biens lorsqu'ils se trouvent dans votre maison. La perte ou les dommages peuvent être causés par des incidents tels que le vol, le feu, les tempêtes, les glissements de terrain, ou des événements plus rares tels que la chute d'arbres, les explosions, voire l'impact d'un avion. Il est important de vérifier les incidents qui sont couverts par votre contrat : certains faits comme des tuyaux qui éclatent ou des réservoirs d'huile qui fuient peuvent être considérées comme votre faute par l'assureur, dans la mesure où vous auriez pu prendre des mesures préventives.

La couverture de la responsabilité civile est également prévue par de nombreuses polices. Si un tiers se trouve sur votre propriété et, par exemple, trébuche sur votre tuyau d'arrosage et se blesse, votre couverture de responsabilité civile vous aidera dans l'éventualité où ce tiers porterait plainte contre vous.

La couverture des dommages accidentels peut être fournie par certains contrats : cela signifie que vous pouvez demander une indemnisation pour les dommages causés accidentellement à vos biens, quelle que soit la personne responsable de ces dommages. Gardez à l'esprit que ce type de couverture ne s'applique souvent qu'aux biens qui se trouvent à l'intérieur de votre maison ; ainsi, si vous sortez votre appareil photo pour la journée et qu'il est endommagé, il ne sera peut-être pas couvert par votre contrat. Les objets de valeur tels que les œuvres d'art, les bijoux, les antiquités ou les instruments de musique devront peut-être être assurés par une contrat distinct. La raison en est qu'il existe généralement une limite au montant qu'une police peut verser pour un seul article.

Votre contrat d'assurance doit couvrir une valeur de remplacement déterminée de tout ce qui se trouve dans votre maison, ou un montant de couverture basé sur le nombre de chambres à coucher de votre maison. Notez que l'évaluation de vos biens devra être faite par vous-même, contrairement au calcul des coûts de reconstruction (requis), qui est généralement effectué par la compagnie prestataire ou un autre tiers.

L'assurance habitation en tant que locataire

Lorsque vous louez un bien immobilier, il est toujours bon de souscrire une couverture adaptée. Que vous ayez loué une propriété entièrement meublée ou non meublée, il vous sera généralement demandé de verser une caution en espèces. Cela garantit votre intention de louer la propriété, et protège également le propriétaire contre les dommages à sa propriété qui pourraient survenir pendant votre location.

Dans une propriété entièrement meublée, vous n'êtes pas propriétaire des objets, mais vous êtes responsable de leur intégrité et des dommages qu'ils peuvent subir. Si le mobilier est victime de l'usure, le locataire n'est pas forcément responsable, mais les dommages qui peuvent être attribués à l'irresponsabilité du locataire ou de ses visiteurs peuvent vous être facturés et déduits de votre caution.

La couverture des locataires vous protège du coût des dommages causés au mobilier de l'appartement, qu'ils soient accidentels ou non. En général, une police couvrant la valeur de votre caution en espèces est satisfaisante, mais vous souhaiterez peut-être obtenir une couverture supplémentaire pour tous les effets personnels conservés dans l'appartement (c'est-à-dire qui vous appartiennent, et non au propriétaire).

Dans un appartement non meublé, vous êtes entièrement responsable de l'assurance de votre propre contenu. Une contrat d'assurance étendue "tous risques" peut couvrir vos biens personnels qui se trouvent en dehors de la propriété louée. Il est possible d'obtenir une couverture pour les biens ménagers, les appareils électriques, les meubles et l'argent, ainsi que d'autres objets de valeur. En général, une police de cette nature couvre tous vos biens personnels ainsi que vos espèces présents sur la propriété.

Les propriétaires doivent également assumer un certain niveau de responsabilité lorsqu'ils louent leur maison ou leur appartment. Ils doivent s'assurer, en tant que propriétaires du bien, qu'ils disposent d'une couverture adéquate pour les bâtiments et d'une couverture pour le mobilier leur appartenant. La caution versée par les locataires au début d'un contrat de location peut ne pas suffire à couvrir complètement tous les dommages qui peuvent survenir pendant le séjour du locataire. Cette couverture, associée bien sûr à une sélection rigoureuse de vos locataires, peut réduire considérablement les risques que vous prenez.

Comment réduire les coûts de l'assurance garantie habitation ?

De nombreuses personnes qui recherchent une police d'assurance appropriée traitent le coût de celle-ci comme une réflexion après coup. Bien qu'il s'agisse d'un petit prix à payer pour la sécurité future de votre maison, il existe quelques petites mesures qui peuvent être prises et qui peuvent réduire vos primes d'assurance habitation :

  • Si possible, cherchez votre police d'assurance sur Internet. Cela peut vous faire économiser de l'argent car les compagnies en ligne ont généralement des coûts administratifs et des frais généraux moins élevés.
  • Assurez-vous de savoir exactement quelle couverture vous recherchez. De nombreuses contrats sont annoncé avec de nombreux extras qui ne sont peut-être pas nécessaires, mais qui augmentent le coût de vos primes. Ne payez pas pour quelque chose dont vous n'avez pas besoin.
  • Faites le tour de toutes les offres proposées sur le marché. Certaines compagnies peuvent être disposées à réduire leurs primes si vous leur signalez un concurrent qui offre la même couverture à un coût inférieur.
  • Envisagez l'installation et l'entretien d'une alarme anti-effraction agréée par un professionnel. Demandez à votre assureur quels sont les systèmes de sécurité qu'il approuve et s'il réduit le coût de la couverture en conséquence.
  • Veillez à ce que toutes les entrées et sorties (y compris les fenêtres) soient équipées de serrures sûres ; cela réduit les risques de cambriolage et devrait se refléter dans vos primes.
  • Si possible, essayez d'obtenir d'autres couvertures (comme votre assurance automobile) auprès de la même compagnie que votre assurance habitation. De nombreux fournisseurs récompensent la fidélité de leurs clients par des réductions de primes.
  • À la fin de chaque année, examinez les changements que vous avez apportés à votre propriété et la valeur de vos biens.
  • Ajustez la couverture des articles qui ont tendance à se déprécier rapidement (par exemple, un ordinateur personnel), et retirez de votre police tout ce que vous ne possédez plus. Encore une fois, assurez-vous que vous ne payez pas pour quelque chose dont vous n'avez pas besoin.

Les facteurs qui influent sur le coût de l'assurance habitation

Le coût des primes d'assurance habitation peut dépendre d'un certain nombre de facteurs différents, et de la manière dont ils s'appliquent à votre situation personnelle ; par exemple, la sécurité de la zone dans laquelle vous vivez, ou votre degré de conscience de la sécurité de votre maison (par exemple, si vous avez une alarme anti-vol approuvée installée). Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux facteurs qui influent sur le coût des primes d'assurance habitation :

  • Le niveau de couverture requis par votre contrat : la valeur à laquelle vous souhaitez assurer votre propriété peut faire une différence significative sur les primes habitation, car elle détermine le risque pris au nom de l'assureur.
  • La superficie de votre habitation : cet élément concerne les contrats d'assurance des bâtiments et est utilisé pour calculer le coût total de reconstruction de votre habitation. Plus cette valeur est élevée, plus vos primes de construction seront importantes.
  • La nature physique de votre propriété : une maison solide construite en briques, en béton ou en pierre (pas en bois), avec un toit en ardoise ou en tuiles, entraînera généralement des primes d'assurance habitation moins élevées. Dans les climats particulièrement humides, la surface du toit plat de votre maison déterminera également le coût de vos primes ; elle doit être aussi faible que possible.
  • La région dans laquelle vous vivez : le taux de criminalité de votre région, et donc la probabilité d'un cambriolage, déterminera le risque pris par les assureurs, ainsi que le coût de vos primes d'assurance habitation. La probabilité de catastrophes naturelles est également prise en compte : par exemple, si votre propriété est située dans une zone inondable, le risque d'inondation est évidemment très élevé, ce qui se reflète dans le coût de vos primes.
  • Le niveau de sécurité de votre habitation : si vous avez installé un système de sécurité approuvé, les assureurs en tiendront compte et vous pourrez bénéficier d'une réduction.
  • L'état de votre habitation : les systèmes électriques, de plomberie et de chauffage seront évalués afin de déterminer le risque de dommages causés à votre habitation par l'un de ces éléments.
En conclusion

Une assurance habitation adaptée peut vous apporter la tranquillité d'esprit en sachant que votre maison et son contenu sont entièrement couverts ; vous n'aurez jamais à faire face à des factures écrasantes à la suite d'une catastrophe naturelle ou d'un cambriolage.

Si vous souhaitez souscrire un contrat d'assurance habitation avantageux pour vous, utilisez notre service de demande de devis : après avoir rempli le questionnaire, vous recevrez jusqu'à 3 propositions sans engagement des compagnies d'assurances et des courtiers partenaires.

A lire également dans la rubrique Assurance habitation :
  • Comment choisir son assurance habitation

  • guide et conseils Assurance habitation