Accueil > Travaux > Peinture > Bien préparer ses travaux de peinture

Bien préparer ses travaux de peinture

Se lancer dans la peinture intérieure ne s'improvise pas, au risque de cuisantes déconvenues. Nos conseils ont pour objectif de vous aider à bien préparer en amont vos travaux de peinture.

Il vous faudra pour cela être en possession du matériel adéquat, choisir une peinture adaptée à vos goûts et aux contraintes de votre habitation et préparer précautionneusement les cloisons.

A. Choisir sa peinture

travaux de peintureOn distingue 3 familles de peintures (acrylique, glycérophtalique, spécifique) déclinées en 4 finitions (mate, satinée, brillante, laque).

L’aspect final est fonction de l’état de la surface et du matériau à recouvrir.

1. Les différents types de peintures

1. Peinture glycérophtalique

  • Peinture à l’huile de lin ou à base de résine alkyde.
  • Préférée pour son aspect décoratif traditionnel, sa solidité, sa résistance à l’humidité.
  • Lessivable, résistante aux produits ménagers.
  • En ce qui concerne les inconvénients, ce type de peinture dégage une odeur forte du fait de quantités importantes de solvant, elle est plus longue à sécher et jaunit en l’absence de lumière.

2. Peinture acrylique

  • C'est la peinture la plus utilisée en intérieur, elle s’applique sur tous les matériaux, sans odeur et sèche rapidement.
  • Elle permet le nettoyage des outils à l’eau et contient peu de solvants.
  • Elle peut être nettoyée à l’eau, mais en aucun cas lessivée.
  • Elle Existe en monocouche, très couvrante.
  • Pour un mur parfait, il faut l’enduire avant application de la peinture.
  • Les spéciales « plafonds » disposent d’un marqueur bleu ou rose pour éviter les oublis de zone.
  • Les acryliques texture gel offrent une glisse parfaite et évite les projections et les coulures.

3. Peintures à effets spéciaux

  • Peinture au chiffon en pointillé, à l’éponge : très en vogue.
  • Glacis, effet métallisé, pochoir, veinurage.
  • Peintures en trompe-l’œil.

Les peintures de synthèse (glycérophtaliques et acryliques) contiennent des composants nuisibles à la santé, elles ne sont pas microporeuses et augmentent ainsi les risques de condensation.

Les peintures naturelles sont composées d’huile de lin, d’essence d’écorces d’agrumes, de terre d’ombre, de lavande... Elles sont inoffensives pour l’homme et de son environnement et particulièrement adaptées pour les chambres d’enfant et les pièces à vivre.

1. Les différents types de finition

1. Peinture laquée:

Elle apporte un rendu miroir et un effet profondeur, mais le support doit être impeccable (ponçage, enduit) car elle ne pardonne aucun défaut.

2. Peinture brillante :

Elle est très résistante et propose un effet miroir et lumineux. Elle est réservée aux pièces humides.

3. Peinture mate :

Elle masque parfaitement les irrégularités et petits défauts. Elle est surtout utilisée pour les plafonds et les chambres (sauf chambre d’enfant car elle se salit vite et ne se lessive pas).

4. Peinture satinée :

C'est la mieux adaptée aux pièces à vivre. D'un aspect velouté, elle est facile d’entretien.

B. Préparer le mur

peindre un murIl est important d’appliquer la peinture sur un mur propre, sec, lisse, plan et sans fissures.
Différents outils seront nécessaires pour la bonne réalisation des travaux de peinture : colle, ruban adhésif double face, cutter, ciseaux, lame plate, règle métallique, couteau à enduire, etc.

1. En cas de mur malade (zones d’humidité, moisissures)

Il faut réparer les joints d’étanchéité, installer des aérations supplémentaires, appliquer un enduit d’étanchéité. Si cela ne suffit pas, il vous faudra consulter un professionnel.
Pour les moisissures, vous devez la surface avec de l’eau de Javel dilué dans de l’eau.

2. En cas de mur friable

Appliquer un durcisseur sur toute la surface.

3. Nettoyage du mur

Utiliser lessive, éponge et brosse à poil doux, puis rincer en commençant par le bas.

4. En cas de mur déjà peint

Nettoyer, puis poncer et dépoussiérer.

5. En cas de mur badigeonné à la chaux

Passer une brosse à chiendent, puis un balai ; rincer et laisser sécher.
Réaliser un enduit de lissage.

6. Peindre des anciennes plaques de placoplâtres

Appliquer enduit de rebouchage, sous-couche de plâtre, puis peindre.

7. Préparation des bois assemblés

Utilisation de colle à base de collagène, liants synthétiques, huile de lin.
Pratiquer un contrecollage au verso pour équilibrer les tensions.

  • Exemple de devis Peinture
  • Comment repeindre une pièce ?
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *