La laine de bois : une solution d’isolation écologique et polyvalente

L'isolation en laine de bois, un choix écologique et innovant, se révèle être une solution idéale pour les constructions neuves et les rénovations. À une époque où les matériaux synthétiques dominent, la fibre de bois se distingue par sa dimension écoresponsable. Elle offre une polyvalence remarquable, s'adaptant à diverses applications, de l'isolation intérieure des murs jusqu'aux toitures.

Cependant, convient-elle à chaque maison ? Cet article explore la nature de l'isolation en fibre de bois, ses applications potentielles et son positionnement face aux alternatives.

illustration graphique représentant de manière abstraite l'isolation en fibre de bois

En quoi consiste exactement l'isolation en laine de bois ?

L'isolation en fibre de bois est fabriquée à partir de déchets de bois – sciure, copeaux, chutes – issus de l'industrie de la scierie. Utilisant du bois de résineux non traité, elle est transformée en un état fibreux avant d'être moulée en panneaux ou en matelas isolants naturels.

Dans certains cas, de la colle est ajoutée aux fibres avant de les presser en panneaux, tandis que dans d'autres, les colles naturelles du bois sont libérées par la chaleur et la pression. À ce stade, elle est traitée pour résister aux insectes et aux rongeurs, et pour être ignifugée, carbonisant plutôt que brûlant en cas d'incendie.

Les différentes possibilités d'isolation en fibre de bois

Cette isolation se présente sous diverses formes : panneaux rigides, semi-rigides et matelas flexibles. Contrairement à d'autres matériaux isolants, elle peut également être utilisée comme panneau résistant aux intempéries, adapté pour les toits ou pour recevoir un revêtement extérieur.

variétés d'isolation en fibre de bois, telles que les panneaux rigides, semi-rigides et matelas flexibles

Il existe également des panneaux prêts à être enduits (à la chaux ou au sable et ciment), utilisables pour l'isolation des murs extérieurs. Bref, les options en illustration graphique très originale au format paysage, représentant de manière abstraite l'isolation en fibre de bois de bois sont aussi variées que celles des matériaux synthétiques.

Une utilisation polyvalente

La fibre de bois peut être employée pour isoler chaque élément d'une construction, des sols aux murs, en passant par les toits. Elle rivalise avec les performances des isolants synthétiques.

Toutefois, elle est un moins bon isolant que la mousse rigide, nécessitant une épaisseur plus importante pour atteindre la même valeur U.

Épaisseurs disponibles et comparaison de coûts

Disponible de 30 mm à 300 mm d'épaisseur, par incréments de 10 mm, la fibre de bois nécessite une gestion soignée de l'épaisseur pour une isolation optimale. Par exemple, un mur à cavité avec 70 mm d'isolation en Celotex aurait une valeur U de 0,30 W/m²K. Pour atteindre cette même valeur, il faudrait 100 mm d'isolation en laine de bois.

illustration symbolique d'une maison contemporaine en cours d'isolation avec des panneaux de fibre de bois

Il est également important de noter que l'isolation en mousse rigide de 70 mm coûte environ 12 €/m², tandis que les panneaux de fibre de bois de 100 mm peuvent coûter le double.

Les avantages écologiques de la laine de bois

Les principaux atouts de la fibre de bois résident dans ses qualités écologiques. Durable, recyclable et compostable, elle n'utilise pas de produits chimiques nocifs et emprisonne le CO2 absorbé par l'arbre durant sa croissance. Solide, polyvalente et durable, elle est également respirante et dimensionnellement stable, contrairement à certains matériaux synthétiques qui peuvent se rétrécir jusqu'à 10 % de leur taille initiale, laissant potentiellement des zones froides.

Un autre avantage significatif réside dans l'absence de nécessité d'équipement de protection pour sa manipulation, contrairement à d'autres formes d'isolants.

Les limites de ce type d'isolation

Le principal inconvénient de la fibre de bois est son coût élevé par rapport aux alternatives. Il faut également tenir compte de l'énergie incorporée et du CO2 émis lors de la fabrication et du transport, notamment du fait que de nombreux produits sont fabriqués dans les pays d'Europe de l'Est.

A lire également dans la rubrique Isolation :
  • Les signes que votre maison est mal isolée
  • Comment isoler son garage ?
  • Quelles aides pour une isolation extérieure en 2024 ?
  • Avantages et inconvénients de l’isolation par mousse polyuréthane projetée
  • Quels sont les isolants les plus économiques ?
  • Isolation par l’intérieur ou l’extérieur : que choisir ?
  • Quand refaire l’isolation de sa maison ?
  • L’intérêt du vide sanitaire dans une maison
  • Visuel Isolation