Améliorez la qualité de l’air intérieur avec une bonne ventilation

Les maisons récentes correctement isolées permettent d'économiser de l'énergie et de réduire vos factures de chauffage et de climatisation, mais des maisons trop étanches peuvent entraîner des niveaux de pollution de l'air intérieur cinq fois plus élevés que l'air extérieur.

Une bonne ventilation est essentielle pour réduire les polluants et améliorer la qualité de l'air dans votre maison. Voici quelques moyens d'améliorer la ventilation, la circulation et la qualité de l'air dans votre maison.

Améliorez la qualité de l'air intérieur avec une ventilation adaptée

La qualité de l'air est influencée par différents facteurs

Des systèmes de ventilation bien conçus pour les espaces intérieurs sont indispensables dans les habitations modernes. Cela s'applique particulièrement aux bâtiments qui ont été construits selon des normes d'efficacité énergétique et de durabilité. Premièrement, l'amélioration de l'isolation thermique élimine la nécessité d'une ventilation naturelle par les fenêtres à travers les interstices, comme c'est le cas dans les bâtiments plus anciens. Deuxièmement, l'air ambiant est brassé plus fréquemment et l'apport d'air frais est réduit afin d'économiser de l'énergie. En raison de ce recyclage de l'air, les sources de pollution de l'air - les matériaux de construction, les meubles et les appareils - peuvent avoir un impact négatif plus important sur la qualité de l'air intérieur.

Les contaminants de l'air sont généralement classés en substances gazeuses, comme les odeurs, ou en substances et particules irritantes, comme la poussière ou les virus. Les gens contribuent également à la détérioration de la qualité de l'air intérieur par des activités telles que la cuisine et le nettoyage. Cependant, notre simple présence suffit : lorsque nous respirons, nous libérons dans l'air ambiant du dioxyde de carbone, de la vapeur d'eau et de minuscules gouttelettes qui se dispersent dans l'environnement.

Les problèmes d'humidité intérieure dûs à une mauvaise ventilation

Une humidité intérieure élevée peut favoriser le développement de moisissures. Un taux d'humidité élevé peut résulter d'une mauvaise construction ou rénovation, d'une conception qui ne gère pas correctement l'eau, et/ou d'un échange d'air inadéquat. Un objectif raisonnable pour l'humidité relative est de 30 à 60 %. Un hygromètre peu coûteux peut être utilisé pour mesurer l'humidité relative.

Dans les climats frais, une ventilation inadéquate en hiver peut contribuer à une humidité excessive, car les activités normales créent de l'humidité (cuisine, bain, respiration) et la ventilation naturelle (ouverture des fenêtres) ou mécanique (ventilateurs, systèmes d'évacuation) est insuffisante pour éliminer l'humidité. Dans les climats plus chauds, le système de chauffage, de ventilation et de climatisation peut aspirer l'air chaud et humide à l'intérieur. Dans ce cas, le système de ventilation peut contribuer à créer des problèmes d'humidité intérieure, à moins que le système ne déshumidifie également l'air.

Les contaminants en suspension dans l'air

Les contaminants intérieurs

Il s'agit notamment des produits chimiques utilisés dans la construction ou la rénovation des bâtiments. En outre, les appareils qui brûlent du gaz peuvent produire des particules et du monoxyde de carbone. Une combustion incomplète et une mauvaise ventilation de ces appareils (cuisinières, fours à gaz, chaudières à gaz et chauffe-eau à gaz) peuvent contribuer aux contaminants intérieurs. Les cuisinières à gaz doivent être utilisées avec des ventilateurs qui envoient les gaz d'échappement à l'extérieur. Les appareils de chauffage au gaz doivent être scellés et des systèmes de ventilation électrique doivent être installés pour éliminer les produits de combustion incomplète. Les poêles à bois peuvent également créer des particules et doivent être évacués à l'extérieur.

Les contaminants extérieurs

Les particules extérieures peuvent être aspirées à l'intérieur lorsque le système de chauffage ou de climatisation aspire l'air dans une maison. Les particules et les allergènes présents dans l'air extérieur peuvent provoquer des soucis respiratoires notamment de l'asthme. La filtration de l'air entrant dans les systèmes permet de filtrer efficacement les particules.

Les experts recommandent d'utiliser des filtres d'un niveau MERV (minimum efficiency reporting value) de 6 à 8. Cette échelle de 1 à 16 mesure l'efficacité des filtres à air. Des niveaux MERV plus élevés retiennent des particules plus petites et sont généralement plus appropriés pour les personnes allergiques ou lorsque l'environnement intérieur présente une concentration élevée de spores de moisissures, de particules de poussière ou d'autres allergènes.

Utilisez la ventilation pour réduire les risques pour la santé

Deux types de ventilation peuvent aider à contrôler les contaminants atmosphériques nocifs et l'humidité : la ventilation ponctuelle et la ventilation par dilution. La ventilation ponctuelle aspire l'air d'un endroit particulier (par exemple, la salle de bains, la cuisine) et l'évacue vers l'extérieur. La ventilation par dilution s'attaque à la contamination de faible niveau dans toute la maison.

La ventilation ponctuelle

Des ventilateurs d'extraction extérieurs doivent être installés dans toutes les salles de bains et les cuisines. Ces équipements de ventilation mécanique contrôlée (VMC) éliminent l'humidité et le monoxyde de carbone. Les ventilateurs les plus efficaces sont silencieux et durables. Les modèles équipés de minuteries ou de commandes de déshumidification sont utiles pour s'assurer que les ventilateurs fonctionnent pendant une période suffisante.

La ventilation par dilution

La ventilation par dilution concerne l'ensemble de l'espace de vie. Le renouvellement de l'air (échange de l'air intérieur avec l'air extérieur) et le nettoyage de l'air aident à déterminer l'efficacité de la dilution. Le renouvellement de l'air résulte d'une combinaison de ventilation naturelle (infiltration, fuites, fenêtres) et de ventilation mécanique contrôlée.

Le nettoyage de l'air se produit lorsque les particules sont filtrées et lorsque l'air est déshumidifié pour éliminer l'humidité. L'objectif est de fournir des changements suffisants pour assurer un environnement sain. Il existe plusieurs types de systèmes de chauffage et de refroidissement avec filtration qui peuvent être installés pour y parvenir. Un élément commun à tous les systèmes est l'étanchéité des conduits, en particulier du côté de la reprise (le côté qui aspire l'air dans le conduit).

La ventilation de la cuisine

La cuisine peut être une source importante d'humidité et de polluants causés par la cuisson. L'installation et l'utilisation d'une hotte de cuisine ventilée à l'extérieur permet d'éliminer l'excès d'humidité, les odeurs de cuisson et d'autres polluants de votre maison.

Mettez-la en marche lorsque vous cuisinez car il aspire les particules et les gaz de l'air à la source. C'est particulièrement important si vous cuisinez sur une cuisinière à gaz. Les appareils de chauffage et les cuisinières qui brûlent du combustible dégagent également du monoxyde de carbone, qui peut vous rendre très malade.

Si votre cuisine n'est pas équipée d'un ventilateur d'extraction ou si elle n'est pas correctement ventilée, ouvrez une fenêtre pendant que vous cuisinez. Vous devez également ouvrir légèrement une fenêtre si vous utilisez un chauffage au gaz.

Pour une bonne ventilation dans la cuisine, nous vous conseillons de choisir un modèle silencieux, de haute qualité et à plusieurs vitesses lorsque vous installez ou remplacez une hotte.

La ventilation de la salle de bains

Une bonne ventilation de la salle de bains est indispensable car les salles d'eau sont évidemment une autre source importante d'humidité qui, si elle n'est pas éliminée, peut provoquer des moisissures. L'installation d'un ventilateur de salle de bain ultra silencieux et qui expulse l'air à l'extérieur est la meilleure façon d'éliminer l'excès d'humidité.

Veillez à utiliser le ventilateur chaque fois que vous prenez une douche ou un bain, et laissez-le fonctionner pendant 15 à 30 minutes après avoir terminé.

Autres moyens d'améliorer la qualité de l'air intérieur

  • Changez le filtre à air : remplacer le filtre à air de vos équipements de chauffage et de climatisation tous les deux ou trois mois par un filtre électrostatique de qualité permet non seulement d'améliorer la qualité de l'air intérieur, mais aussi de faire fonctionner votre système de chauffage plus efficacement.
  • AMettez de la verdure dans votre maison : placer des plantes d'intérieur courantes (comme le philodendron, le dragonnier et le palmier bambou) dans votre intérieur peut contribuer à éliminer les polluants nocifs de l'air. Elles aideront à débarrasser votre maison des composés organiques volatils qui sont le résultat des produits de nettoyage.
  • Ouvrez le conduit de cheminée : si vous avez un foyer à bois, il y a un conduit à l'intérieur de la cheminée. Il s'agit du conduit qui laisse sortir la fumée et les gaz de votre maison. Si vous ne l'ouvrez pas, la fumée polluera votre maison.
  • Utilisez un déshumidificateur : si vous vivez dans un climat humide, vous pouvez trouver que votre maison est trop humide. L'utilisation d'un déshumidificateur peut vous aider. Il est également utile après un dégât des eaux ou dans un sous-sol humide.
  • Vérifiez l'évent de votre sèche-linge : votre sèche-linge doit être ventilé à l'extérieur pour évacuer la chaleur, l'humidité et les produits chimiques. S'il n'est pas ventilé ou s'il ne fonctionne pas correctement, vous pouvez avoir de l'humidité et des particules dans votre buanderie.
  • Ne fumez pas à l'intérieur : le tabagisme (actif et passif) est dangereux pour la santé. Les cigarettes et la fumée sont pleines de produits chimiques nocifs qui peuvent vous rendre malade. Les enfants et les adultes exposés à la fumée secondaire ont plus de risques de souffrir de maladies cardiaques, d'infections pulmonaires et d'une aggravation de l'asthme et des allergies.
En conclusion

L'entretien de vos systèmes, filtres et évents et l'utilisation de bonnes pratiques sont importants pour maintenir un air pur dans votre maison. Nous vous conseillons de demander à un entrepreneur agréé d'inspecter vos équipements et de s'assurer que vous prenez les bonnes mesures.

A lire également dans la rubrique Installation de VMC :
  • La VMC est-elle obligatoire ?

  • guide et conseils Installation de VMC