Accueil > Travaux > Audit et traitement > Traitement contre l'humidité > Humidité dans un bâtiment : les symptômes

Humidité dans un bâtiment : les symptômes

Vous êtes confronté à des soucis d'humidité au sein de votre habitation ? Apprenez à déceler les causes des différents problèmes d'infiltration d'eau dans les murs.

Les taches

tache sur mur humide
Les taches (généralement ton sur ton) peuvent avoir des formes diverses et présenter ou non des franges marquées, qu'on nomme auréoles lorsqu'elles en font le tour.

Une tache, plus ou moins circulaire, accompagnée d'auréole(s) est la manifestation d'une arrivée d'eau ponctuelle et assez brutale ; elle est le signe caractéristique d'une infiltration d'eau de pluie ou d'une fuite de canalisation. Les auréoles sont la trace d'autant de vagues successives et font penser à un flux répété, comme celui de la pluie ou de l'usage de sanitaires.

Les taches très allongées, avec des franges plutôt rectilignes, sont produites par des venues d'eau sur un front étendu. Selon leur position, elles feront plutôt penser à de l'eau venant du sol par capillarité ou à des infiltrations par des joints de parois ou des fissures traversantes ; là aussi, les franges indiquent des arrivées d'eau importantes et irrégulières, avec un front de séchage net où se déposent les résidus que laisse l'évaporation.

Les moisissures

moisissure sur mur

Les moisissures sont des champignons. Il en est des noires, des vertes et même des roses. Pour apparaître, et cela va très vite, il leur faut un peu d'eau, pas de soleil, un air calme et de quoi se nourrir.

L'eau, fournie assez régulièrement pour que la surface de la paroi reste humide, c'est la condensation journalière des locaux mal aérés qui la donne; à moins que le pays ne soit très, très pluvieux et que la paroi soit vraiment bien mal défendue.

L'ombre, c'est la paroi elle-même qui la donne : vous ne verrez jamais de champignons dans la partie ensoleillée de la pièce.

L'air calme, c'est celui du logement, surtout dans les angles, ou derrière les meubles, ou dans les placards.

Quant à la nourriture, puisque le champignon, n'ayant pas de chlorophylle, ne se nourrit pas de l'air, c'est le support qui le donne : le papier et sa colle, le bois, la chaux, le plâtre, la poussière qui se dépose, etc.

L'ennui des moisissures, à part leur esthétique démoralisante pour les non spécialistes et leur odeur de moisi, c'est qu'elles provoquent chez certains des manifestations allergiques.

Pour s'en débarrasser, une seule recette, très efficace : supprimer l'humidité par l'aération. Tout le reste n'est que provisoire, sinon inefficace.

Les attaques des matériaux : les efflorescences

efflorescence sur mur

Les efflorescences sont des sels laissés par l'évaporation de l'eau venant de la paroi. Ces résidus se déposent dans la zone limite où l'eau se transforme en vapeur; cette zone dépend de la structure de la paroi, du débit d'alimentation en eau et du pouvoir évaporateur de l'ambiance au contact.

Si la zone d'évaporation correspond à la surface de la paroi, les efflorescences se feront... en surface, sous forme d'un dépôt blanchâtre ; c'est le seul inconvénient qu'elles ont.

Si la zone d'évaporation est située dans la paroi, par exemple à la jonction du mur et de l'enduit, parce que celui-ci est peu perméable à l'eau mais laisse passer la vapeur d'eau, la cristallisation des sels, qui prend de la place, provoque des dégradations plus ou moins importantes. Il est fréquent que le parement se détache même, par plaques entières. Ces efflorescences là sont appelées « crypto efflorescences » parce que « crypto » veut dire « caché » en grec. Il n'empêche qu'elles sont insupportables.

Tous ces sels, qui se déposent sur ou dans la paroi, ont été transportés là par l'eau, qui les avait préalablement dissous au cours de son cheminement à travers des matériaux qui en contenaient. C'est donc la manifestation d'une humidité qui ne peut venir de la condensation superficielle, qui est de l'eau pure, mais de l'extérieur ou du sol, via l'intérieur de la paroi.
Peu nous importe, dès lors, d'être renseignés sur la nature des sels déposés : carbonates ou sulfates ou autres. Peu nous importe sauf s'il s'agit de nitrates, qu'ils soient de calcium ou de potassium, c'est à dire du salpêtre, car c'est alors le signe presque certain que l'eau vient du sol : il n'y a guère que là qu'elle a pu rencontrer les matières organiques donnant les nitrates.

Faites appel à un expert pour le traitement de votre problème d'humidité

Il est judicieux de faire appel à un professionnel qualifié pour ce type d'intervention. Pour apporter les bonnes réponses et résoudre définitivement les problèmes de remontées capillaires, le diagnostic en amont doit avoir été réalisé dans les règles de l'art.

3615Devis vous permet de recevoir et de comparer jusqu'à 5 devis gratuits et sans engagement des experts du bâtiment de votre région. Pour en profiter, suivez le lien ci-dessous.

  • D’où vient l’humidité et comment l’éviter ?