Quel vitrage pour mes fenêtres ?

vitrageLe choix du vitrage est aussi important que celui du matériau de la fenêtre. L’isolation thermique se mesure en Watt par mètre carré par Kelvin : W/ m².k

Le coefficient U mesure la performance isolante de la menuiserie, plus le coefficient est faible, meilleure sera l’isolation. Son unité de mesure, le Watt par mètre carré par Kelvin, mesure la conductivité thermique.

Le facteur solaire détermine la capacité du vitrage à filtrer et à réfléchir le rayonnement solaire. Le facteur solaire est généralement fort en hiver et faible en été, il faut donc trouver le bon compromis pour garder une température agréable tout au long l’année.

Le simple vitrage :

Il est obsolète aujourd’hui notamment pour les économies d’énergie. L’isolation est de 6 à 5 W/m².k L’isolation thermique est dépassée, l’isolation phonique est bonne. Pour une meilleure isolation, il est possible d’installer une vitre supplémentaire. Ce survitrage permet d’avoir de meilleures performances sans remplacer le vitrage.

Le double vitrage :

C’est le plus répandu. Il est composé de deux vitres séparées. L’air emprisonné dans le vitrage agit comme un tampon thermique, il limite les pertes de chaleur. Un gaz peut être injecté à la place de l’air pour renforcer le pouvoir isolant. On utilise du gaz argon, il est très isolant et inoffensif. Avec le gaz le double vitrage est 10% plus efficace qu’un simple double vitrage.

Le krypton peut être utilisé également mais son prix est plus élevé. Un isolant à base d’oxyde métallique sur une face intérieure du vitrage fait gagner en performance. Ce vitrage à isolation renforcée atténuera en contrepartie la clarté de la fenêtre.

L’isolation est de 3 à 1,1 W/m².k selon que ce soit du double vitrage classique ou plus performant. La différence de prix est proportionnelle.

Le triple vitrage :

C’est le plus isolant. Une troisième vitre se rajoute au double vitrage. Un nouveau tampon thermique se rajoute et renforce l’isolation. On peut également utiliser les gaz argon et krypton.

Un traitement sur les surfaces intérieures peut être fait pour limiter encore plus la transmission de chaleur de part et d’autre de la fenêtre. Le triple vitrage permet une performance de 0.8 W/m².k avec du gaz argon et 0.6 avec du gaz krypton.

Le triple vitrage a un inconvénient cependant, il y a une perte de luminosité. Le facteur solaire est en moyenne de 0.5 contre 0.65 pour une fenêtre double vitrage. Les fenêtres sont également plus lourdes du fait des trois vitres, il faut choisir les matériaux en conséquence. Les baisses de prix et les économies d’énergie tendent à rendent le triple vitrage de plus en plus populaire.

Nouveaux vitrages :

De nouvelles innovations font régulièrement leur apparition sur le marché du vitrage avec un confort et une utilisation toujours améliorées.

  • Le vitrage solaire :
    Grace à des capteurs solaires dissimulés dans son épaisseur, ce double vitrage retient une partie de l’énergie thermique et la renvoie dans le système de chauffage.
  • Le vitrage chauffant :
    Comme pour le photovoltaïque, le vitrage transforme l’énergie solaire en électricité. L’électricité chauffe une couche invisible qui se trouve dans le vitrage. C’est un complément au chauffage.
    Le vitrage autonettoyant :
    Le soleil et la pluie permettent à la vitre de se nettoyer. Plus besoin de nettoyage !
  • Le vitrage autonettoyant:
    Grace à son revêtement spécial, la vitre repousse les salissures même sans aucun entretien !.
  • Le vitrage opacifiant :
    Grace à l’électricité, en actionnant un bouton, la vitre devient opaque.